Les pommiers de chez nous

Voici plusieurs renseignements sur les anciennes variétés de pommiers:

Dans le cadre des arbres fruitiers voici une courte synthèse sur les pommiers.

Depuis 1975, le département Lutte biologique et Ressources phytogénétiques du CRA-W de Gembloux a choisi parmi une large collection de pommiers anciens onze variétés, diffusées sous le sigle RGF, qui se distinguent tout d’abord par leur résistance aux maladies, par leur saveur, par leur aptitude à la transformation, par leur époque de maturité et leur capacité de conservation. Pour plus d’informations, adressez-vous directement au personnel spécialisé de ce département situé chemin de Liroux, 4 à Gembloux.

Présentation succincte des onze variétés recommandées
Elles sont classées selon un ordre de maturité des fruits.


Grenadier

La variété Grenadier produit une pomme moyenne à grosse, vert pâle à jaune, à maturité d’août à septembre, fertile et acidulée. Elle se révèle supérieure pour la compote et pour cuire sous toutes ses formes. Elle est très peu sensible à la tavelure et au chancre, moyennement sensible à l’oïdium et au point liégeux.
Cueillie de fin juillet à mi-août, elle est consommée jusqu’à fin septembre.
Son origine est la Grande-Bretagne où elle a été mentionnée pour la première fois en 1862. Elle est actuellement la variété culinaire d’avant-saison la plus cultivée dans son pays d’origine.


Reinette Evagil

La reinette Evagil donne une pomme jaune avec léger lavis orangé, lisse, de calibre moyen à petit, à maturité de début septembre à octobre. Elle est considérée comme fruit de dessert surtout pour sa chair fine, sucrée, acidulée et son arôme exceptionnel. Elle convient également en cuisson sous toutes ses formes. Elle se révèle peu sensible à la tavelure et à l’oïdium, moyennement sensible au chancre.
La récolte a lieu début septembre et elle est consommée jusqu’en octobre et peut être conservée au frais jusqu’en décembre.
Cette variété a été obtenue en Flandre occidentale, trouvée dans un jardin de curé de Tielt et commercialisée par les pépinières Louis Van Houtte en 1863.
Président Roulin
La variété président Roulin offre une grosse pomme jaune, striée de rose, fin septembre à début décembre. Elle se distingue par sa bonne fertilité. Cette pomme tendre est utilisée, à deux fins, et est supérieure pour compote. Cette variété se révèle peu sensible à la tavelure, à l’oïdium et au chancre ; très peu sensible au puceron cendré.
Elle a été obtenue à Gembloux par Cyrille Roulin en 1912. L’obtenteur était vice-président de la SRHGx. Il avait fécondé la variété Elie Marchal à l’aide de la variété Bismarck.
La cueillette se fait fin septembre et la consommation s’étale jusque fin décembre.


La Paix

Cette variété procure une pomme de taille moyenne, allongée, très colorée de rouge, acidulée, lisse, aromatique et très sucrée, d’octobre à novembre. Cette pomme est excellente à croquer. Ce pommier se cultive uniquement en buisson. Il est peu sensible à la tavelure, moyennement sensible à l’oïdium et au chancre.
La cueillette a lieu début octobre et se conserve aisément jusqu’au nouvel an.
Son origine est inconnue, probablement belge.


Cwastresse Double

Cette variété produit une pomme moyenne à grosse, marbrée, striée de rouge orange, côtelée, de fin septembre à décembre. Elle est en outre croquante, juteuse et bien sucrée durant un mois. Toutes les formes sont moins fertiles sur MM106, modérément sensibles à la tavelure, peu sensibles à l’oïdium, moyennement sensibles au chancre sur porte-greffe M9, mais plus résistantes sur franc.
La cueillette se fait mi-septembre et la consommation se poursuit jusqu’en décembre.
Cette variété très ancienne, d’origine paysanne, variété traditionnelle à haute tige, est assez répandue en Région wallonne. « Cwasterê » en wallon signifie côtes présentes sur les fruits, même sens que calville en français.


Reinette de Blenheim

La reinette de Blenheim est une grosse pomme dorée, striée de rouge orange, à maturité d’octobre à décembre. Elle est lente à se mettre à fruit mais ensuite se révèle très fertile avec une tendance à alterner. Cette pomme convient pour la table et spécialement pour le four. Elle se révèle modérément à moyennement sensible à la tavelure et moyennement à l’oïdium ; elle peut devenir plus sensible au chancre en vieillissant.
La cueillette a lieu fin septembre et elle se consomme jusqu’en janvier.
Elle a été obtenue dans un jardin de Grande-Bretagne par Kempster, un habitant de Woodstock en 1740. L’arbre original se trouvait contre le mur du château de Blenheim.


Radoux

La variété fournit une pomme de calibre moyen, très colorée de rouge vif, à maturité d’octobre à décembre. Elle se révèle très fertile et souvent alternante. La chair blanche, sucrée, acidulée est à croquer jusque fin novembre. Elle est peu à modérément sensible à la tavelure, moyennement à l’oïdium et au chancre suivant les endroits.
La cueillette a lieu début octobre et la consommation se poursuit jusque mars pour les fruits issus de hautes tiges. Chez les sujets greffés sur M9, la cueillette est plus précoce (mi à fin septembre) et les fruits se conservent moins longtemps (novembre).
Cette variété provient du pays de Liège. Elle a été obtenue par M. Radoux à Haccourt vers le milieu du 19e siècle et a été mentionnée pour la première fois en 1873.


Joseph Musch

Cette variété produit une pomme grosse et large, aux joues colorées de rouge foncé, mi-rugueuse, à maturité d’octobre à janvier. La chair acidulée, sucrée, assez dense fournit un fruit de table jusque novembre ; elle est encore meilleure cuite. Elle se révèle peu sensible à la tavelure sur fruit et à l’oïdium, moyennement au chancre.
La cueillette a lieu début octobre et la conservation est excellente jusqu’en mars.
Cette variété provient du pays de Liège, obtenue par Joseph Musch. Elle est mentionnée pour la première fois en 1872.


Godivert

La pomme est moyenne à grosse, vert jaune, à petite joue rouge, à maturité de novembre à avril-mai, Ce fruit très acide est excellent en compote. La variété est moyennement sensible à la tavelure, à l’oïdium et au chancre.
La cueillette se fait mi-octobre et les fruits se conservent aisément jusqu’en avril-mai.
L’origine de cette variété est inconnue. Elle est diffusée par le Département dès 1986 et sous le nom Godivert à partir de 1991.


Reinette Braibant

La reinette Braibant est une pomme de taille moyenne, vert ocre, petite joue colorée de rouge sombre au soleil, toute rugueuse, à maturité fin octobre à mai et de très bonne conservation. La chair de type reinette offre un fruit de dessert. La variété se révèle peu sensible à la tavelure, moyennement à l’oïdium et au chancre.
Les fruits étant sujets à la chute, on les récolte fin septembre. Ce sont des fruits d’hiver que l’on consomme à partir de décembre jusqu’à avril-mai.
Cette variété d’origine incertaine est traditionnelle en Belgique et dans de nombreux autres pays européens.


Reinette Hernaut

La reinette Hernaut est une grosse pomme rouge vin, sur fond vert jaune, lisse, parfois légèrement rugueuse, à maturité d’octobre à février et de bonne conservation. La variété se distingue par sa fertilité. Sa chair très croquante, juteuse, acidulée, sucrée, très rafraîchissante est également très appréciée pour la fabrication de la tarte aux pommes. Elle se révèle peu sensible à la tavelure, à l’oïdium, modérément au chancre. On observe selon les endroits une tendance au point liégeux.
La récolte a lieu de début à mi-octobre, la conservation peut se faire jusque mars-avril lors de bonnes conditions.
Semis de hasard trouvé à Anderlecht en 1925 par Maurice Limbourg et mis en évidence par Jean Hernaut, jardinier au château de Witthouk. Cette variété est mise dans le commerce en 1930 par Frans Adams, pépiniériste dans le Pajotteland.