Engrais verts et fertilité des sols

POUSSET Joseph

4ème édition Novembre 2017 43,75 €

Editeur : France Agricole Eds — ISBN : 2855575354

Dans la nature sauvage, les plantes contribuent patiemment à créer la fertilité du sol qui leur est favorable par l’action chimique, physique et biologique de leurs racines, par leurs prélèvements dans le sous-sol et dans l’atmosphère, par leurs restitutions organiques… Elles se comportent ainsi comme tout être vivant qui cherche à améliorer le milieu de vie à son profit.

Cela ouvre de grandes perspectives pour l’agriculture qui peut utiliser le végétal non seulement pour la récolte directe mais aussi et d’abord pour augmenter à peu de frais et sans polluer la fécondité de la terre qu’il cultive. C’est le but assigné à la plante utilisée comme engrais vert.

L’auteur démontre combien une rotation culturale bien pensée permet, en utilisant les « compétences » de la nature, une fertilité importante tout en maîtrisant la flore adventice indésirable. Il offre également un inventaire exhaustif des espèces utilisables comme engrais verts et de l’intérêt de chacune d’elles pour l’ensemble des types de culture.


L’ouvrage se découpe en 3 grandes parties :
– la première partie répond aux besoins de connaissances essentielles en agronomie,
– la seconde expose l’impact des engrais verts sur les sols et les cultures,
– la troisième, plus pratique, aide l’agriculture à choisir quel type de plante correspondra le mieux à son activité
Dans une toute nouvelle partie, avec 100 nouvelles plantes décrites, l’auteur a développé les atouts encore peu connus de « l’engrais vert du bon dieu », la flore spontanée. Contrôlée judicieusement, non aveuglément arrachée, elle peut devenir très efficace et peut perdre son statut de « mauvaise herbe ».

L’ouvrage se compose de 6 parties :

  • les données méconnues ou négligées dans l’enseignement et la pratique agricoles pour aider à mieux comprendre l’intérêt des engrais verts,
  • l’importance des systèmes radiculaires pour élaborer les techniques appropriées,
  • les principaux rôles connus ou méconnus des engrais verts,
  • la pratique des engrais verts,
  • les atouts encore peu connus de « l’engrais vert du bon dieu », la flore spontanée. Contrôlée judicieusement, non aveuglément arrachée, elle peut devenir très efficace et peut perdre son statut de « mauvaise herbe ». Dans cette nouvelle partie, vous trouverez une centaine de nouvelles plantes décrites.
  • Les expériences et observations en agriculture « sauvage » : ce modèle est-il possible ?

L’auteur

Joseph POUSSET est agriculteur, membre de l’AEAP (Association des écrivains et artistes paysans) et il est également consultant et formateur. Il promeut, à travers son métier et ses formations, une agriculture respectueuse de l’environnement. Il est l’auteur aux Éditions France agricole de Traité d’agroécologie (2012), Assolements et rotations (2014), et Agriculture sans herbicides (2016).

L’avis du spécialiste

Par Moilamain, designer & formateur en permaculture, gérant de la Librairie

J’apprécie beaucoup la sensibilité de Joseph Pousset, que je vois comme un homme de la terre (pragmatique) et du ciel (connecté à son environnement). Ses expériences et ses réflexions l’ont amené à développer une agriculture « sauvage » pour les agriculteurs d’aujourd’hui, plus moderne et réaliste que celle de Masanobu Fukuoka.

Les stratégies de culture avec la flore spontanée ou les engrais verts sont directement issues d’un principe fondamental : le vivant capte et stocke constamment l’énergie. Comprenant cela, quelles différences restent-t-ils entre les adventices et les couverts végétaux cultivés, vu que les deux vont apporter de l’énergie ? Ce livre expliquera comment cultiver dans ces deux voies, en profitant simplement de la dynamique de la nature ou en maximisant son potentiel, pour des récoltes et une productivité accrues.

Un livre à mettre entre les mains de ceux qui veulent concilier l’agriculture productive moderne et l’agriculture naturelle.

Sommaire

Introduction
PARTIE I – DES DONNEES MECONNUES

1. La forêt : une grande et performante usine
2. Les engrais : une fraction infime de la plante
3. Les sources d’azote de la plante : nombreuses et diverses
4. Les  » produits transitoires » souvent ignorés
5. Les analyses de terre
6. Sources peu connues d’éléments entrant dans l’alimentation des végétaux
7. L’humus un mythe?
8. Notion de rapport carbone/azote
9. Végétation spontanée : « indicatrice » et « correctrice »

PARTIE II – IMPORTANCE DES SYSTEMES RADICULAIRES
10. Origine des racines
11. Anatomie des racines
12. Des caractéristiques étonnantes
13. Capacités structurantes des racines : à la fois importantes et limitées
14. Les mycorhizes
15. La forme « instructive » des systèmes radiculaires

PARTIE III – PRINCIPAUX ROLES CONNUS OU MECONNUS DES ENGRAIS VERTS
16. Engrais verts et structure du sol
17. Engrais verts et teneur eb humus des sols
18. Engrais verts et vie du sol
19. Engrais verts et alimentation des cultures

PARTIE IV – LA PRATIQUE DES ENGRAIS VERTS, UNE SOURCE « ECOLOGIQUE » DE FERTILITE
20. Choisir la ou les plantes engrais verts
21. Principales espèces utilisables
22. Installer l’engrais vert dans des bonnes conditions
23. Apporter l’engrais verts au sol
24 . Rotation « lente » ou « rapide »? Continue ou discontinue?
25. Situations particulières

PARTIE V – L' »ENGRAIS VERT DU BON DIEU »
26. La flore spontannée : malédiction ou bénédiction pour l’agriculteur?
27. Intérêt de la végétation spontanée comme engrais vert : étude de quelques plantes
28. Exemple simple d’une parcelle de carottes
29. Témoignages

PARTIE VI : UNE AGRICULTURE « SAUVAGE » EST-ELLE POSSIBLE?
30. L’expérience de Masanobu Fukuoka
31. La permaculture
32. L’agriculture du néolithique
33. Les agricultures « forestières » actuelles ou relativement récentes

En conclusion : approfondir la réflexion
Bibliographie
Liste des schémas et des tableaux
Petit glossaire
Index