Création d’un «Parcours découverte nature» à l’ITH Gembloux

Le Sillon Belge  29/04/2022

Dans le cadre de leur formation, les futurs techniciens en environnement doivent organiser un parcours de découverte nature à l’attention d’un groupe de jeunes de 12 à 16 ans effectuant un stage d’éducation à l’environnement. Le parcours choisi, riche en découvertes naturelles, doit comprendre des arrêts pour sensibiliser le groupe aux problématiques environnementales, comme la problématique des plantes invasives, la gestion des déchets, les menaces sur la faune et la flore…

Dans le cadre « l’I.T.H. de Gembloux, une école durable », en partenariat avec le C.T.H. et l’asbl « Urban Forests », les élèves ont mis en place un « écosystème forestier urbain » de 900 m².

C’est dans ce contexte que les enseignants et les élèves de l’option « Technicien en environnement » ont décidé d’organiser un parcours découverte nature, didactique et ludique, aux abords même de l’école. Celui-ci sera inauguré lors de nos portes ouvertes du 7 mai prochain. À terme, il sera composé de panneaux didactiques et illustré par une brochure explicative qui pourront être utilisés comme support d’une activité pédagogique qui sera proposée aux élèves de 5e et 6e primaires des écoles avoisinantes.

Au fil des années, les élèves de l’option « Technicien en environnement » veilleront à améliorer, enrichir… ce « parcours découverte nature » notamment par la création d’une mare naturelle, la pose de nichoirs, l’installation d’une zone de rocaille… À l’heure actuelle, ce parcours comprend déjà : une forêt urbaine, une haie mellifère, des zones de prés fleuris, un hôtel à insectes, des tas de bois morts…

–  la forêt urbaine : dans le cadre « l’I.T.H. de Gembloux, une école durable », en partenariat avec le C.T.H. et l’ASBL « Urban Forests », les élèves ont mis en place en février 2019, sur un terrain autrefois occupé par des serres, un « écosystème forestier urbain » de 900 m². En effet, 2.700 plants d’arbres et d’arbustes indigènes ont été mis en terre en quelques heures par une soixantaine d’élèves. Lors des prochaines portes ouvertes, venez découvrir cette forêt urbaine plantée selon la technique « Miyawaki » (Botaniste japonais) avec 28 essences indigènes, choisies pour leurs capacités d’adaptation aux conditions climatiques et pédologiques. Les futurs techniciens en environnement ne manqueront pas de vous informer sur les différentes étapes de ce projet, sur les objectifs poursuivis et l’intérêt de cet espace vert d’un genre nouveau ;

 la haie mellifère : mise en place cette année scolaire, cette haie est composée d’espèces diversifiées et indigènes. Cet alignement d’arbres et/ou d’arbustes dont les fleurs produisent du nectar, du pollen ou du miellat, à vocation à attirer les insectes pollinisateurs. Outre son intérêt floral, la production de fruits de la haie mellifère n’est pas à négliger, c’est un véritable garde-manger pour les oiseaux et certains mammifères. Les élèves prendront le temps d’expliquer aux enfants empruntant leur parcours découverte nature le rôle joué par les haies : barrière contre le vent et l’érosion des sols, corridor écologique, élément du paysage, réservoirs de biodiversité… ;

–  les prairies fleuries  : depuis plusieurs années, en collaboration avec le Centre technique horticole de Gembloux, l’ITH veille à maintenir des zones de prairies fleuries. Celles-ci donneront l’opportunité aux jeunes d’expliquer aux visiteurs du parcours découverte nature les nombreux avantages écologiques de la prairie fleuries notamment par rapport au traditionnel gazon ;

–  l’hôtel à insectes : construit et mis en place par les élèves, l’hôtel, ou nichoir à insectes, est avant tout un abri créé pour attirer des insectes et arachnides bénéfiques pour nos jardins. Lors du parcours découverte nature, les élèves parleront de l’intérêt de ces insectes auxiliaires pour lutter contre les parasites de nos jardins mais également comment ces « hôtels à insectes », que l’on retrouve de plus en plus, aussi bien chez des particuliers que dans des jardins ouverts au public sont aussi un outil pédagogique important qui contribue à l’éveil et à la découverte du petit monde sauvage qui nous entoure.

–  les bois morts  : culturellement, un tas de bois oublié dans un coin de terrain donne un aspect négligé, pourtant un tas de bois morts, c’est plein de vie ! Lors du parcours découverte nature, les élèves encourageront le public à ne pas éliminer toutes les branches et déchets de tailles de haies, ni les petits tas de feuilles mortes. En effet, en empilant bûches et branches, de nombreuses espèces trouveront un abri confortable dans votre jardin. Ces édifices servent de support à diverses mousses et lichens, d’abris face aux intempéries et contre les prédateurs, ou pour passer l’hiver, à une multitude d’animaux tels que insectes, batraciens, reptiles et mammifères. C’est également une source de nourriture pour les champignons, qui décomposent la cellulose du bois, et pour les insectes xylophages

Le parcours découverte nature devrait permettre aux élèves de l’option « Technicien en environnement » d’enrichir leurs connaissances et d’apprendre à les communiquer avec enthousiasme.

Les élèves et enseignants de la section environnement de l’I.T.H. de Gembloux