52 SEMAINES AU VERT

Fanny AGOSTINI

Octobre 2021    15,90 €   

Éditeur : Solar   ISBN 978-2-263-17224-3

Un livre engagé et joyeux, source d’appel à réflexions et de mises en pratique.  Il nous invite à renouer avec le vivant, pour nous engager activement dans sa protection sans préjugés – à l’instar de son auteure, Fanny AGOSTINI (Génération Ushaiia, Europe 1 Notre planète, Le Parisien et Aujourd’hui en France).

Le livre se compose de quatre parties (les 4 saisons), pour se relier au temps de notre horloge biologique. Au fil de l’année, Fanny Agostini nous guide vers l’essentiel, pour que chacun consomme des produits locaux en respectant les saisons, soutienne l’agriculture durable, repense ses déplacements, prenne des vacances qui ont du sens, respecte l’environnement et enrichisse le vivant, cela sans écomoralisme punitif ou restrictif.

Chaque semaine, sous forme de double-page, invite à découvrir un sujet que l’autrice aborde (en page de gauche) sous un angle nouveau, critique et renseigné qui va venir bousculer nos idées reçues, attirer notre attention sur les travers de notre société ou sur la beauté de ce qui nous entoure et qu’il faut préserver (comme des autoroutes au service de la biodiversité, la viande rouge ce n’est pas si mauvais pour la planète, l’aloe vera, produit des bobos, se trouvait aussi dans nos campagnes, pourquoi le gazon est l’ennemi de la biodiversité…)

Puis, à travers des DIY et des DO IT, ou bien par l’intervention d’invités comme Cyril Dion ou encore le photographe Christophe Lartigue, elle propose (en page de droite), des solutions concrètes afin de passer de la prise de conscience à l’action.

Étape par étape, nous apprenons les gestes pratiques d’une démarche écologique (fabriquer son huile, un nichoir à abeilles, un abreuvoir pour les oiseaux) ou nous découvrons des actions utiles à l’environnement (acheter un arbre à distance, collecter ses propres graines, adopter des animaux locaux en voie de disparition…).

L’objectif de 52 SEMAINES AU VERT est que chacun puisse s’ancrer physiquement dans la nature, de façon charnelle et sensorielle, renouer avec le vivant et participer à la lutte contre le dérèglement climatique, en un mot redevenir Terrien, dans la perspective d’un avenir meilleur pour nos enfants , se mettre dans cette action rend vraiment heureux !